L’évolution de la caisse enregistreuse

La première ébauche de caisse enregistreuse fut inventée en 1878. L’année suivante, l’américain James J. Ritty déposa un brevet de son invention.

En 1884 il venda son invention à John H. Patterson pour 6500$ (soit environ 20 000$ actuel). Dans la même année, l’acquéreur fonda la National Cash Register.

En 1906 les premières caisses enregistreuses à moteur électrique firent leur apparition. Puis dans les années 1970 les caisses enregistreuses deviennent électroniques avec la possibilité de rendre la monnaie.

 

Concrètement, une caisse enregistreuse c’est :

– des fonctions primaires tel que :

  • Réaliser une addition (une note contenant la liste des produits consommés)
  • Imprimer le ticket de caisse
  • Imprimer le relevé de la caisse (l’ensemble des ventes sur une période)
  • Ouverture et fermeture du tiroir-caisse

 

– des fonctions additionnelles, pouvant s’ajouter aux fonctions primaires tels que :

  • Le rendu de la monnaie
  • La lecture optique du prix écrit en code barre sur le produit avec un lecteur code barre
  • La liaison avec un terminal de paiement (TPE) pour les paiements en Visa et éventuellement avec un monayeur.
  • La possibilité de pouvoir gérer ses produits en stocks
  • La possibilité de pouvoir interfacer plusieurs matériels de vente (d’autres caisses enregistreuses – tablettes – PDA – imprimantes …)

 

 

De nos jours, quelques caisses mécaniques (touches clavier) persistent chez les petits commerçants mais elles tendent à disparaitre pour être remplacées par des caisses informatisées.

 

Grâce à l’évolution de l’informatique et de ses composants, les caisses informatisées sont de plus en plus petites et certaines ont même l’imprimante et le tiroir-caisse intégrés ; ce qui est à ce jour un réel confort pour les commerçants et restaurateurs.

 

Les logiciels d’encaissement sont principalement sur un système propriétaire. Certains ont fait le choix d’être sous le système d’exploitation Windows, ce qui permet à n’importe quel professionnel d’utiliser un ordinateur (PC) comme caisse enregistreuse.

 

 

Ces dix dernières années, il y a eu deux grands changements en termes de normes et fiscalités des caisses enregistreuses :

 

– En 2014 et 2018, il y a 2 créations de certification : la certification LNE (Laboratoire National de Métrologie et d’essai) et la norme française NF525. Ils sont bâtis sur un référentiel détaillent comment faire pour respecter la norme. La certification passe par des certificateurs vérifiant la conformité des logiciels par rapport à leur propre référentiel.

 

– La loi de finance 2016, déclinée dans le BOI (Bulletin Officiel des Impôts) du 3 Aout 2016 impose à tous commerçants collectant de la TVA d’utiliser un logiciel de caisse enregistreuse imposant notamment l’inaltérabilité, la sécurisation, la conversation et l’archivage des données applicable à partir du 1er janvier 2018 être contrôlé par l’administration fiscale.

 

Zatyoo est un logiciel de caisse enregistreuse initialement dédié aux restaurateurs, mais compatible tous commerce (fleuriste, coiffeur, …). La version 11 du logiciel ZatyooTouchscreen répond à toutes les normes de la loi de finance 2016 (voir ci dessus).

 

 

A l’aire du 3.0, la technologie est devenue omniprésente dans notre société. Les programmes et logiciels de caisse restaurant évolues vers un système online, c’est-à-dire qu’ils ne dépendent plus d’un support matériel physique (exemple ordinateur, caisse enregistreuse) mais d’un terminal de connexion à une plateforme en ligne via un identifiant et un mot de passe propre à l’utilisateur.

 

Ce nouveau mode d’utilisation permet :

– D’être et de suivre dans la tendance du 100% web et tendance dite SAAS (Software as a Service ou Logiciel en tant que Service en Français). Un fournisseur héberge un logiciel (ou une application) et le distribue à ses clients par l’intermédiaire d’une connexion internet.

 

– D’avoir un produit multiplateforme (compatible sous un système Windows, Mac Ios …)

 

– De réduire le poids des ressources matériels (pas d’arrêt de l’utilisation du logiciel en cas de panne matériel, il suffit de connecter avec un autre support)

 

Grâce à un accès internet en permanence, les mises à jour sont quasiment instantanées et en cas de dépannage par un technicien, celui-ci peut directement accéder à votre espace.

 

 

Comment imagineriez-vous la caisse du futur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *